irradiation


irradiation

irradiation [ iradjasjɔ̃ ] n. f.
• 1390; bas lat. irradiatio
I
1Émission de rayons lumineux, et par ext. Émission de radiations, visibles ou invisibles. rayonnement. L'irradiation du soleil à travers les nuages.
2(1694) Didact. Mouvement qui part d'un centre et rayonne dans toutes les directions. Physiol. Irradiation douloureuse : propagation de la douleur depuis son point d'origine.
Fig. « la bonté n'est qu'une irradiation du bonheur » (A. Gide).
II(1926) Action d'irradier (II). Irradiation des aliments (procédé de conservation).Méd. Action de soumettre l'organisme ou une de ses parties à un rayonnement. Irradiation d'une tumeur par les rayons X ( radiobiologie) .

irradiation nom féminin (bas latin irradiatio, -onis, du latin classique irradiare, irradier) Action d'un rayonnement sur une matière vivante ou inanimée ; fait d'être irradié. Exposition de l'organisme à des rayonnements, quelle qu'en soit la nature. Littéraire. Fait d'irradier, de se propager, en parlant d'un sentiment : L'irradiation de l'amour. Agroalimentaire Procédé de conservation des aliments par action des rayonnements ionisants qui inhibent l'action des enzymes et des micro-organismes. Anatomie Disposition de certaines fibres, de certains vaisseaux qui naissent à un centre commun, et s'éloignent de ce centre à la manière des rayons d'une circonférence. Photographie Élargissement de l'image d'un point par diffusion de la lumière au sein de la couche photosensible. ● irradiation (expressions) nom féminin (bas latin irradiatio, -onis, du latin classique irradiare, irradier) Irradiation douloureuse, propagation d'une douleur, à partir du point où elle a débuté, vers les régions voisines.

irradiation
n. f.
d1./d Mouvement, effet prenant naissance en un point et rayonnant dans toutes les directions. Irradiation d'une douleur.
d2./d PHYS NUCL Action d'irradier.
|| Exposition (accidentelle ou à des fins thérapeutiques ou scientifiques) d'une personne, d'un organisme, à l'action de rayonnements ionisants.

⇒IRRADIATION, subst. fém.
I. — Émission de rayons (notamment lumineux) d'un corps; propagation par rayonnement. Irradiation de la chaleur, des rayons solaires. La couleur étant simplement l'irradiation de la lumière, il s'ensuit que toute couleur est composée des éléments eux-mêmes de la lumière solaire, c'est-à-dire des sept tons du spectre (MAUCLAIR, Maîtres impressionn., 1923, p. 23). Certaines [lanternes] (...) tournaient, avec des irradiations assourdies de feux de brume, de projecteurs en péril (PEYRÉ, Matterhorn, 1939, p. 213) :
1. Il n'y avait pas à se tromper sur la nature de l'irradiation projetée par le centre lumineux dont les rayons, nets et rectilignes, se brisaient à tous les angles, à toutes les nervures de la crypte. Cette lumière provenait d'une source électrique, et sa couleur blanche en trahissait l'origine.
VERNE, Île myst., 1874, p. 562.
P. métaph. Toutes les vivacités de l'âge, toutes les irradiations de la jeunesse brillèrent de nouveau (SAINTE-BEUVE, Volupté, t. 1, 1834, p. 220). Les habitants sortirent, tout inquiets de le voir rentrer si vite (...) craignant qu'il n'eût subi un affront, mais l'irradiation de sa figure les rassura (LA VARENDE, Contes sauv., 1938, p. 69).
A. — En partic. Phénomène d'optique par lequel l'œil perçoit de la lumière au-delà du contour apparent des corps lumineux, qui paraissent ainsi plus grands qu'ils ne sont en réalité. (Dict. XIXe et XXe s.).
B. — P. anal.
1. Déploiement en rayons à partir d'un centre. Périgueux était (...) le foyer d'irradiation de ce réseau de lignes [de chemin de fer] que la spéculation jeta comme un filet sur le centre de la France (BLOY, Désesp., 1886, p. 39). Elle hissait et déployait sur un long pédoncule, au moment de sa plus complète irradiation, le pavillon de soie d'une large ombrelle (PROUST, J. filles en fleurs, 1918, p. 636).
Spécialement
a) ANAT. Disposition rayonnée des fibres, des vaisseaux. Une irradiation de filets très-menus qui se distribuent sur les rayons de la nageoire (CUVIER, Anat. comp., t. 2, 1805, p. 237).
b) PHYSIOL. Propagation d'une sensation douloureuse à partir de son point d'origine vers les régions voisines. Vous sentirez d'abord comme un chatouillement, puis un contact auquel succède une piqûre, ensuite une douleur localisée en un point, enfin une irradiation de cette douleur dans la zone environnante (BERGSON, Essai donn. imm., 1889, p. 44). De ce petit point, je sens partir toutes les irradiations de mon mal, qui vont jusque dans les yeux (GONCOURT, Journal, 1893, p. 446).
2. LING. ,,Influence exercée par le radical d'un mot sur le sens d'un préfixe ou d'un suffixe. Le suffixe -aille avait la valeur d'un collectif (pierraille); il a pris un sens péjoratif (antiquaille) parce que les radicaux avec lesquels il entrait en combinaison étaient pris dans un sens péjoratif (valetaille)`` (Ling. 1972). Cf. MAR. Lex. 1933, p. 106. Je vous parlais récemment du travail obscur et de l'irradiation des racines verbales, comme sources d'énergie pour l'esprit humain (L. DAUDET, Ét. et mil. littér., 1927, p. 120).
C. — Au fig. Propagation, diffusion (p. ex. d'un fait, d'un sentiment) dans toutes les directions. Irradiation de la religion, de la science. Dans la conscience il y a irradiation, en plusieurs sens et en plusieurs couches, d'images, de désirs et de mouvements ébauchés (BLONDEL, Action, 1893, p. 184). L'âme heureuse, par l'irradiation de l'amour, propage le bonheur autour d'elle (GIDE, Symph. pastor., 1919, p. 917) :
2. La civilisation se concentre dans les grandes villes; le suicide fait de même. On y a même vu parfois une sorte de maladie contagieuse qui aurait pour foyers d'irradiation les capitales et les villes importantes et qui, de là, se répandrait sur le reste du pays.
DURKHEIM, Divis. trav., 1893, p. 227.
II. — Action d'exposer (volontairement ou accidentellement) un organisme, une substance, à l'action de certains rayonnements, notamment radioactifs. Irradiation du carbone, de l'uranium; irradiation d'un tissu malade; irradiation des aliments; irradiation externe, interne, partielle, totale; irradiation par les rayons infrarouges, ultraviolets. Une irradiation d'une minute produit déjà des lésions que l'on peut apprécier en mesurant l'aire de la zone de croissance (J. VERNE, Vie cellul., 1937, p. 146). Ces chercheurs tenaces mettent en lumière la notion neuve et cruciale que l'irradiation des tumeurs ne se résume pas à une « tuerie » des cellules néoplasiques (Ce que la Fr. a apporté à la méd., 1946, p. 144) :
3. En 1942, deux armes atomiques étaient à l'étude : la bombe et les poisons radioactifs. En effet, la dispersion sur une ville de sous-produits radioactifs provenant d'une pile pourrait rendre son évacuation inévitable sous la menace en quelques heures d'une irradiation mortelle pour ses habitants.
GOLDSCHMIDT, Avent. atom., 1962, p. 55.
REM. Irradiance, subst. fém., hapax, synon. Je te ferai goûter sur terre mes prémices : (...) En attendant (...) Et l'extase perpétuelle et la science, Et d'être en moi parmi l'aimable irradiance De tes souffrances (VERLAINE, Œuvres compl., t. 1, Sagesse, 1881, p. 242).
Prononc. et Orth. : [()]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1. XVe s. [ms.] « émission des rayons d'un corps lumineux » (EVRART DE CONTY, Probl. d'Arist., B.N. 210, f° 308a ds GDF. Compl. : Le irradiacion du soleil); d'où 1561 [éd.] fig. « mouvement de ce qui se propage dans toutes les directions » irradiation de l'Esprit de Iesus Christ (CALVIN, Institution chrétienne, éd. J.-D. Benoit, l. IV, XVII, p. 387); 2. 1796 « lumière qui rayonne d'un corps lumineux et le fait paraître plus grand » (LAPLACE, Exp., IV, 3 ds LITTRÉ); 3. 1805 anat. (CUVIER, op. cit., p. 273 : ils s'unissent et là produisent une irradiation de filets nerveux); 4. 1873 pathol. l'irradiation de la douleur (Lar. 19e); 5. 1926 « action de soumettre un corps à l'effet des rayons lumineux, ou à d'autres formes de radiations » (CODET, Psych., p. 70 : l'irradiation de la thyroïde réussit souvent à juguler les goîtres récents). Empr. au b. lat. irradiatio « action de rayonner », formé sur le supin irradiatum de irradiare, v. irradier. Fréq. abs. littér. : 121. Bbg. QUEM. DDL t. 2, 8.

irradiation [i(ʀ)ʀadjɑsjɔ̃] n. f.
ÉTYM. 1390 (XVe selon T. L. F.); bas lat. irradiatio, du lat. impérial irradiatum, supin de irradiare (→ Irradier), de radius « rayon ».
———
I
1 Émission de rayons lumineux, et, par ext., émission de radiations (visibles ou invisibles). Rayonnement. || L'irradiation du soleil à travers les nuages.
0.1 Il n'y avait pas à se tromper sur la nature de l'irradiation projetée par le centre lumineux dont les rayons, nets et rectilignes, se brisaient à tous les angles (…) de la crypte. Cette lumière provenait d'une source électrique (…)
J. Verne, l'Île mystérieuse, t. II, p. 796.
1 (…) les rayons du soleil reflètent leurs prismatiques irradiations sur les glaces de Venise et les rideaux de damas.
Lautréamont, les Chants de Maldoror, VI.
2 Claude (Lorrain) sait noter dans leur irradiation et leurs colorations les feux du jour changeant au crépuscule du matin comme à celui du soir.
René Huyghe, Dialogue avec le visible, p. 148.
(1796). Illusion d'optique, par laquelle l'œil perçoit de la lumière au-delà du périmètre réel des objets (dont le diamètre apparent se trouve ainsi exagéré). || Lunettes astronomiques permettant de corriger les phénomènes d'irradiation.
2 (1694). Didact. Mouvement qui part d'un centre et rayonne dans toutes les directions.(1865). Anat. Disposition rayonnée des fibres, des vaisseaux…
2.1 (…) tardive, alentie et luxuriante comme la plus belle fleur et qui ne s'ouvrirait qu'à midi, Mme Swann apparaissait, épanouissant autour d'elle une toilette toujours différente (…) puis elle luisait et déployait sur un long pédoncule, au moment de sa plus complète irradiation, le pavillon de soie d'une large ombrelle de la même nuance que l'effeuillaison des pétales de sa robe.
Proust, À l'ombre des jeunes filles en fleurs, Pl., t. I, p. 636.
3 (1873). Méd. (cour.). Action de soumettre l'organisme ou une de ses parties à un rayonnement ionisant.Physiol. || Irradiation douloureuse : propagation de la douleur depuis son point d'origine (→ Diffus, cit. 2, Proust).
2.2 Vous sentirez d'abord comme un chatouillement, puis un contact auquel succède une piqûre, ensuite une douleur localisée en un point, enfin une irradiation de cette douleur dans la zone environnante.
H. Bergson, Essai sur les données immédiates de la conscience (1889), p. 32.
4 (1561, Calvin). Rayonnement (fig.). || Irradiation de l'esprit, du progrès.
3 Je pensais : la bonté n'est qu'une irradiation du bonheur; et mon cœur se donnait à tous par le simple effet d'être heureux.
Gide, les Nouvelles Nourritures, III, p. 258.
5 Ling. (Rare). Influence sémantique exercée par un élément linguistique sur un élément voisin (ex. : influence du sens du radical sur la valeur d'un suffixe).
———
II (1926, in D. D. L.). Action d'irradier (II.). || Irradiation d'une tumeur par les rayons X. || Irradiation par les ultraviolets. || Une irradiation prolongée.Irradiation par les sous-produits radioactifs d'une explosion atomique. || Irradiation dangereuse, létale, mortelle. || Dangers d'irradiation.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Irradiation — is the process by which an item is exposed to radiation. The exposure can be intentional, sometimes to serve a specific purpose, or it can be accidental. In common usage the term refers specifically to ionizing radiation, and to a level of… …   Wikipedia

  • irradiation — ir*ra di*a tion ([i^]r*r[=a] d[i^]*[=a] sh[u^]n), n. [Cf. F. irradiation.] [1913 Webster] 1. Act of irradiating, or state of being irradiated; as, irradiation of foods with X rays can preserve their freshness by killing the bacteria that cause… …   The Collaborative International Dictionary of English

  • irradiation — Irradiation. s. f. Effusion, emission des rayons d un corps lumineux. Il n a d usage que dans le dogmatique. Dés que le Soleil se leve il se fait une irradiation dans tout l hemisphere. On appelle fig. Irradiation, L espanchement qui se fait des… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • Irradĭation — (lat., »Einstrahlung«), eine optische Täuschung, die darin besteht, daß helle Gegenstände auf dunklem Grunde größer und dunkle Gegenstände auf hellem Grunde kleiner erscheinen, als sie wirklich sind. Man beobachtet die I. besonders auffällig an… …   Meyers Großes Konversations-Lexikon

  • Irradiation — Irradiation, eine optische Täuschung, durch welche helle Bilder auf dunkelm Grunde größer erscheinen als sie sind. Eine in gleichgroße schwarze und weiße Quadrate eingeteilte Fläche läßt letztere über erstere etwas übergreifend erscheinen. Die… …   Lexikon der gesamten Technik

  • irradiation — (n.) 1580s, from Fr. irradiation, from L. *irradiationem, noun of action from pp. stem of irradiare (see IRRADIATE (Cf. irradiate)). Originally of light (literally and figuratively); of X rays, etc., from 1901 …   Etymology dictionary

  • irradiation — irradiation. См. облучение. (Источник: «Англо русский толковый словарь генетических терминов». Арефьев В.А., Лисовенко Л.А., Москва: Изд во ВНИРО, 1995 г.) …   Молекулярная биология и генетика. Толковый словарь.

  • Irradiation — Irradiation. См. Облучение. (Источник: «Металлы и сплавы. Справочник.» Под редакцией Ю.П. Солнцева; НПО Профессионал , НПО Мир и семья ; Санкт Петербург, 2003 г.) …   Словарь металлургических терминов

  • Irradiation — (v. lat.), 1) das Phänomen, vermöge dessen ein leuchtender Gegenstand, von einem dunkeln Raume umgeben, vergrößert erscheint. Sie ist z.B. die Ursache, daß die Sichel des Mondes kurz vor od. nach dem Neumond, wenn die übrige Scheibe durch den… …   Pierer's Universal-Lexikon

  • Irradiation — (lat.), Bestrahlung, Erleuchtung, Ausstrahlung; in der physiol. Optik die Erscheinung, daß helle Objekte auf dunklem Grunde größer erscheinen als gleichgroße dunkle Objekte auf hellem Grunde [Abb. 866], zum Teil wegen ungenauer Akkomodation des… …   Kleines Konversations-Lexikon


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.